KT et AUMONERIE


RENTREE DU KT  A CHATEAURENARD LE 7/10/2017 : 50 enfants !

Dsc00700

 

  

 


 


LE CATECHISME

 

La catéchèse est l’enseignement des principes de la foi à tous les âges de la vie.

Le  catéchisme est à  la fois l’institution et le manuel par lesquels des catéchistes forment dans la connaissance de la Révélation des enfants.

Le « caté » est proposé aux enfants de 7 à 12 ans. C’est une démarche qui construit l’Homme, qui initie à la vie avec Jésus-Christ, qui aide à découvrir Dieu et à l’aimer.

 

- INSCRIPTION

     Pièces à joindre :

. Une photo d’identité  de votre enfant, Date et lieu de son baptême, certificat de baptême

. Votre adresse internet

. Une cotisation d’un montant de 35 €

. Une attestation d'assurance responsabilité civile.

 Inscrire son enfant au catéchisme signifie un engagement sur 3 années.

 Nous sommes là pour leur faire découvrir la parole de Dieu, qui se trouve dans les évangiles.

 Cette parole nous dit: " écoute les merveilles de Dieu". 

Dans la célébration de la  messe nous trouvons notre nourriture en espérant vous la faire découvrir, partagez avec nous ces moments importants.

 Nous comptons sur vous pour que les enfants soient présents à chaque rencontre. 

 Soyez assurés de notre dévouement .

  Le Père Maurice Rolland, Le Père Manuel Tkekkumkatil et les catéchistes.

 --------------------------

 

Dsc00450

RENTREE 2016/2017

 

 

 

Dsc00421 1

 

Pèlerinage 2016 des enfants du KT des 3 paroisses ,accompagné du père Manuel, des catéchistes Cécile, Paquerette, Anie,

Chantal Martine et des séminaristes, belle journée avec les parents, une messe en pleine air.

 

 

A  CHATEAURENARD

 

Communication des catéchistes pour l'année 2017/2018

 

 

Paroisse de Châteaurenard le 20 Juin 2017

Chers parents,

Une année vient de se terminer, avec le pèlerinage à Notre Dame du Laus.

Une belle journée familiale sous le regard de Marie.

Nous vous attendons à la rentrée pour reprendre le chemin du KT sur les pas de Jésus avec la découverte de l'Évangile tous ensembles avec nos messes partagées.

Pour moi j'ai toujours la même phrase (Jésus leurs dit : Moi je suis le chemin, la vérité, la vie. St Jean)

Voici les dates de la rentrée 2017-2018

Inscription :

Samedi 9 septembre de 10 à12h au foyer

Mercredi 13 septembre de 10 à 12h au foyer

Samedi 23 septembre de 10 à 12h au foyer

Samedi 30 septembre de 10 à 12h au foyer

Dates des temps forts au foyer les samedis matin de 8h45à 12h

7 Octobre 2017

18 Novembre 2017

16 Décembre 2017

13 Janvier 2018

17 Février 2018

10 Mars 2018

7 Avril 2018

12 Mai 2018

9 Juin 2018

Date des messes des familles à st Denys à 9 h 30

8 Octobre 2017

19 Novembre 2017

17 Décembre 2017

24 Décembre 2017 à 19h messe des familles

14 Janvier 2018

18 Février 2018

11 Mars 2018

8 Avril 2018

13 Mai 2018

10 Juin 2018

Date de la retraite de 1° communion le Samedi 14 Avril au foyer de Châteaurenard

Date de la 1° Communion le 20 Mai 2018

Réunion des parents le 6 Octobre 2018 à 19h au foyer

 

Le père Maurice et envoyé pour une nouvelle mission.

Le père Jean Luc Michel arrive début septembre nous l'accueillerons.

 

Merci à vous tous pour votre participation.

 

Cordialement .Chantal de Sairigne

0432621938

Le père Manuel, les catéchistes

 

450 ENFANTS EN PELERINAGE AU LAUSS (06/2017)

 

2017 06 17 09 56 40

 

2017 06 17 06 11 46

 

A EYRAGUES   

                                  Planning catéchèse année 2017/2018

          Chers parents

L’année de catéchèse est terminée pour cette année, mais sachez que le Seigneur ne se met pas en vacances ; il est toujours avec nous où que nous soyons, à Eyragues ou en vacances ;

Bonne fin d’école , bonnes vacances, nous vous donnons rendez-vous à la rentrée.

INSCRIPTIONS :

-          Lundi 11 septembre de la sortie des écoles à 17h3O

-          Mardi 12 septembre   de la sortie des écoles à 17h3O

-          Mercredi 13 septembre de 10 h à 12 h

 

SEANCES DE CATE        CM1/CM2

      2017

-          samedi 23 septembre de 9h à 12 h

-          Samedi 14 octobre                ‘’

-          Vendredi 10    novembre de 17h à 18h30

-          Samedi 9 décembre de 9h à 12 h

-          A noter après confirmation  samedi 7/10 pèlerinage à Notre Dame de Lumières

-                                        Et samedi 2/12  pèlerinage à Notre Dame de Vie

2018

-          Samedi 13 janvier

-          Samedi 10 février

-          Samedi 17 mars

-          Samedi 7 avril pèlerinage à St Gens avec l’unité pastorale

-          Samedi 19 mai

-          Samedi 14 avril retraite pour les enfants qui vont faire leur 1° communion

-          Dimanche 13 mai : 1° communion à Eyragues à 1Oh30

 

SEANCES DE CATE        CE2

-          2017 

-          samedi 3O Septembre de 9h à 12 h

-          Samedi 21 Octobre

-          Samedi 25 novembre

-          Samedi 16 décembre

-          A noter les pélerinages des 7/10 et 2/12  à confirmer

-          2018 : 

-           samedi 20 janvier

-          Samedi 17 février

-          Samedi 24 mars

-          Samedi  21 avril

-          Samedi 26 mai

-           

MESSES DES FAMILLES

-          Samedi 30 septembre à 19 h

-          Samedi 21 octobre à 18 h

-          Samedi 25 novembre  à 18 h

-          Samedi 2 décembre à 18 h

-          Lundi 25 décembre à 10 h 30   :  NOEL

-          Samedi 20 janvier à 18 H

-          Samedi 17 février à 18 h

-          Samedi 24 mars à 18 h

-          Samedi 21 avril à 10h3O   Rameaux

-          Dimanche 1 avril à 10h3O   PAQUES

-          Samedi 26 mai à 18 h

-          Samedi  9 juin à 19 h

 

 

L’année s’est bien passée, nous vous remercions pour les rencontres passées ensemble, pour les prières et  moments de joie partagés. Nous vous souhaitons de passer de bonnes vacances , et à la rentrée ;   à  bientôt .

 

 

                                      Le Père Maurice, le Père Manuel et la catéchiste

 

------------------- 

 

A NOVES

LE 17 JUIN 2017

                                                   CHERS PARENTS

Nous voici au terme de notre année de catéchèse. Beaucoup d’évènements se sont passés au cours de celle-ci  (remise de la croix aux 1° année, 1° communion des enfants de 2° année et remise des Evangiles aux 3° année).MERCI pour les joies, les témoignages et les prières que nous avons partagés ensemble. Le chemin commencé pour connaître Jésus et le prendre comme modèle pour notre vie, n’est pas fini, il dure toute notre vie. Le Seigneur ne se met jamais en congé, il est toujours auprès de nous où que nous soyons  ( à la maison, dans notre village, et en vacances) . Mettez à profit ces vacances pour vous retrouver en famille et nous nous donnons rendez-vous à la rentrée en septembre pour vivre de nouvelles aventures ensemble. N’oublions pas, si nous rencontrons le Père Maurice de le remercier pour son témoignage, car il va vers d’autres horizons ( à St Rémy) et nous accueillerons le Père Jean-Luc Michel.

 

Voici le planning pour l’année 2017/2018

-          Inscriptions : à la salle du presbytère à côté de l’église :Les samedis 9 et 16 septembre et le mercredi13/9de 10 à 12h

 

-          1° période : * séances de caté  :  samedis  23 septembre, 7 octobre et 21 Octobre de 10h à 12h à l’école St Joseph

                      * messe en famille : dimanche 24 septembre messe d’unité pastorale, installation de notre nouveau prêtre : le Père Michel par Mgr Dufour     et dimanche 22 octobre

                      * vacances     du 21 octobre au 5 novembre 2017

 

-        2° période :   *   caté : vendredi 10 nov ?     ,  samedis  25 nov  , 2  et 16 décembre

                                  * messe en famille :  dimanche 26 Novembre et  17  décembre

                                  *  vacances  du 23 décembre au 8 janvier 2018

 

-       3° Période :     *caté :   13 janvier, 27 janvier , 10 février et 24 février

                                  * messe en famille : 28 janvier et 25 février

                                  * vacances : du 24 février au 12 mars

 

 -      4° période :     * Caté : 17 mars, 24 mars, 7 avril et 21 avril

                                  * messe en famille : dimanche 25 mars :Rameaux ; dimanche 22 avril

                                  * vacances : du 21 avril au 7 mai

 

-       5° période :     *  caté : sam 12 mai ?    , sam 26 mai   sam  9 juin

                                   * messe famille : dimanche 27 mai ( fête des mamans et 1° communion pour les enfants de 2°

                                             Année)

                                   Vacances d’été le samedi 7 juillet 2018

 

Heureux de vous retrouver en septembre, nous vous souhaitons de  passer de bonnes vacances en famille.

 

                                                        Pères Maurice, Manuel, Jean-Luc  et les catéchistes

                       

-           

 

 

 


AUMONERIE JEAN-PAUL II :

  - Pour les enfants qui rentre en 6ème  à l'Aumônerie

 

Vous souhaitez inscrire votre enfant à l''aumônerie (classes de 6ème à la terminale) en vue de préparer à la profession de foi, et au sacrement de confirmation, prière de contacter : 

 Michel Aymard : 04 90 92 17 60  - 06 13 09 00 47  ou

Georges Nougier : 04 90 91 38 52 - 06 89 49 48 39

 responsables de l'aumônerie du doyenné avec le Père Paul SAAR, prêtre accompagnateur.


 

 

 


 

Messe  des familles du 24 Décembre à 19h : 

 

Nous avons eu la joie d'acceuillir 30 enfants ainsi que leurs familles, pour célébrer  la naissance de ce petit enfant qui nous conduit

 

par sa parole à la bonne nouvelle .

 

Chantal de Sairigné

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 4 Décembre 2013, nous avons eu le temps fort de la catéchèse, les paroisses de Châteaurenard, Eyragues, Noves et les Paluds réunies..

 

Il y avait 110 enfants avec leurs catéchistes et quelques parents . Messe à 9h avec les pères Maurice et Manuel , après temps festif de  Noël avec un bon goûter .

 

 Chantal de Sairigné

 

 

 

 COMPTE RENDU DE JOURNEES 2013( Chantal de SAIRIGNE)

 

 

 

Sortie au monastère de la Visitation à Tarascon pour les enfants du KT de l'unité pastorale

 

 

 

visitation.jpg

 

 

Réunion des parents de la première communion.

 Le 22 mars nous avons eu une bonne participation d’un grand nombre de parents : (17 sur 22 et 5 excusés).

Nous  avons fait un partage d’Evangile avec beaucoup d’écoute, et la bénédiction du père Manuel .

 Le samedi 25 mars répétition de 14 à 15h30 à l’Eglise St Denys  avec les parents.

 

 KT  Unité pastorale.

 

Le 27 Mars à eu lieu  la retraite de première communion, à Frigolet :

- 22 enfants de Châteaurenard,

- 10 enfants d’ Eyragues,

- 5 enfants de Noves

qui ont reçus le Sacrement de réconciliation avec 3 prêtres, les pères  Manuel, Didier  Clavel, et Emmanuel  .

 Nous avons découvert tout au long de  la journée le Sacrement d’Eucharistie, dans une bonne ambiance.

 


 

Mercredi 20 mars 2013: c'est au tour de Noves de recevoir les enfants du KT  d'Eyragues et de Châteaurenard .

 

Le Carême est un temps pour changer notre coeur,

- ensemble nous avons regardé ce qu'il y avait à changer dans notre coeur, concernant notre vie en famille, à l'école et notre relation à Dieu.

- nous lui avons demandé pardon et comme un Père qui aime ses enfants, il reçoit  leur aveu et leur pardonne.

Notre rencontre s'est passée en deux temps:

- accueil à l'église où nous nous mettons en présence du Christ et où nous  écoutons la parabole du Fils prodigue, 

- un 2° temps dans les locaux de l'école St Joseph où nous avons médité et  travaillé cette parabole en petits groupes et rechercher nos fautes.

Nous sommes revenus à l'église pour la célébration ; nous avons demandé le  pardon de nos fautes,  tous nous avons regagné nos villages pour porter la Bonne Nouvelle et être  témoins de Jésus Vivant.

 

   Les catéchistes de l'unité pastorale.

 


 

  

Alors que des catéchistes du monde entier, dont un millier de Français, sont réunis jusqu’à dimanche à Rome, « La Croix » dresse le panorama des mille et une façons de faire grandir la foi, de l’enfance à l’âge adulte ...

 

 (La Croix du 28 09 2013)

 

Cliquez pour voir la page 1 >>>  initiation-spirituelle-1.pdf initiation-spirituelle-1.pdf

 

suite page 2>>>    initiation-spirituelle-2.pdf initiation-spirituelle-2.pdf

 

 

 

Points de repère : un guide pour les catéchistes (La Croix 28 09 2013)

 

Coédité par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat et Bayard, le guide Points de repère se présente comme l’outil idéal pour épauler les catéchistes dans leur tâche auprès des enfants. Articulé autour de quatre «chemins de foi» qui scandent l’année liturgique 2013-2014 (Temps ordinaire, Épiphanie, Pâques, Pierre et Paul), ce fascicule joliment illustré de plus de 100 pages offre de précieuses fiches pratiques, vouées autant à nourrir la réflexion des adultes en responsabilité qu’à servir de support à l’animation des séances de «caté». Des prières illustrées, des témoignages et des ateliers permettent de mettre en oeuvre les différents modules de ce guide, qui comporte aussi des espaces d’expression personnelle. Un récit biblique en images, sous la forme d’un DVD, s’ajoute également à la dernière livraison de Points de repère, pour accompagner la séance consacrée à saint Pierre et saint Paul. À visiter, enfin, le site www.pointsderepere.com se propose d’étoffer tout au long de l’année cette démarche d’accompagnement.

 

Guide annuel Points de repère,

 

Bayard-SNCC, 104 p., 29 €.

 

FRANÇOIS-XAVIER MAIGRE

 

BAYARD

 

voir l'article >>> points-de-repere-pour-les-catechistes.pdf points-de-repere-pour-les-catechistes.pdf

 

-o-o-o- 

 

 DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS AUX CATÉCHISTES EN PÈLERINAGE À ROME À L'OCCASION DE L'ANNÉE DE LA FOI ET DU CONGRÈS INTERNATIONAL DES CATÉCHISTES

 

Salle Paul VI Vendredi 27 septembre 2013

 

Vidéo

 

 

 

Chers catéchistes, bonsoir !

 

Il me plaît qu’il y ait, durant l’Année de la foi, cette  rencontre pour vous : la catéchèse est un pilier pour l’éducation de la foi, et  nous voulons de bons catéchistes ! Merci de ce service à l’Église et dans  l’Église. Même si parfois ça peut être difficile, si on travaille beaucoup, si  on s’engage et qu’on ne voit pas les résultats voulus, éduquer dans la foi c’est  beau ! C’est peut-être le meilleur héritage que nous pouvons donner : la foi !  Éduquer dans la foi pour qu’elle grandisse. Aider les enfants, les jeunes, les  adultes à connaître et à aimer toujours plus le Seigneur est une des plus belles  aventures éducatives, on construit l’Église ! “Être” catéchiste !  Non pas travailler comme catéchistes : cela ne va pas ! Je  travaille comme catéchiste parce que j’aime enseigner… Mais si tu n’es pas  catéchiste cela ne va pas ! Tu ne seras pas fécond, tu ne seras pas fécond !  Catéchiste c’est une vocation : “être catéchiste”, c’est cela la vocation, non  travailler comme catéchiste. Attention, je n’ai pas dit “faire” le catéchiste,  mais “l’être”, parce que cela engage la vie. On conduit à la rencontre avec  Jésus par les paroles et par la vie, par le témoignage. Rappelez-vous ce que  Benoît XVI nous a dit : « L’Église ne grandit pas par le prosélytisme. Elle  grandit par attraction ». Et ce qui attire, c’est le témoignage. Être catéchiste  signifie donner le témoignage de la foi ; être cohérent dans sa vie. Et ce n’est  pas facile. Ce n’est pas facile ! Nous aidons, nous conduisons à la rencontre  avec Jésus par les paroles et par la vie, par le témoignage. J’aime rappeler ce  que saint François d’Assise disait à ses frères : « Prêchez toujours l’Évangile,  et, si c’est nécessaire aussi par les paroles ». Les paroles viennent… mais  d’abord le témoignage : que les gens voient l’Évangile dans notre vie, qu’ils  puissent lire l’Évangile. Et “être” catéchiste demande de l’amour, un  amour toujours plus fort pour le Christ, un amour pour son peuple saint. Et cet  amour ne s’achète pas dans les commerces, il ne s’achète pas non plus ici à  Rome. Cet amour vient du Christ ! C’est un cadeau du Christ ! C’est un cadeau du  Christ ! Et s’il vient du Christ, il part du Christ et nous devons repartir du  Christ, de cet amour que Lui nous donne.

 

Que signifie ce repartir du Christ pour un catéchiste, pour  vous, pour moi aussi, parce que moi aussi je suis catéchiste ? Qu’est-ce-que  cela signifie ?

 

Je parlerai de trois choses : un, deux, trois comme faisaient les vieux  jésuites… un, deux et trois !

 

1. Avant tout, repartir du Christ signifie avoir une familiarité  avec Lui, avoir cette familiarité avec Jésus : à la dernière Cène,  Jésus le recommande instamment aux disciples, quand il était en passe de vivre  le plus grand don d’amour, le sacrifice de la Croix. Jésus utilise l’image de la  vigne et des sarments et dit : demeurez dans mon amour, demeurez attachés à moi,  comme le sarment est attaché à la vigne. Si nous sommes unis à Lui, nous pouvons  porter du fruit, et c’est cela la familiarité avec le Christ. Demeurer en  Jésus ! C’est demeurer attachés à Lui, à l’intérieur de Lui, avec Lui, parlant  avec Lui : demeurer en Jésus.

 

Pour un disciple, la première chose est de rester avec le Maître,  l’écouter, apprendre de Lui. Et cela vaut toujours, c’est un cheminement qui  dure toute la vie ! Je me rappelle tant de fois dans le diocèse, dans le diocèse  que j’avais auparavant, d’avoir vu à la fin des cours du séminaire catéchétique,  les catéchistes qui sortaient en disant : " J’ai le titre de catéchiste ! " Cela  ne va pas, tu n’as rien, tu as fait un petit bout de chemin. Qui t’aidera ? Cela  vaut toujours ! Ce n’est pas un titre, c’est une attitude : rester avec Lui ; et  durant toute la vie ! C’est rester en présence du Seigneur, se laisser regarder  par Lui. Je vous demande : comment êtes-vous en présence du Seigneur ? Quand tu  vas près du Seigneur, que tu regardes le Tabernacle, que faites-vous ? Sans  paroles… Mais je dis, je dis, je pense, je médite, j’écoute… Très bien ! Mais te  laisses-tu regarder par le Seigneur ? Nous laisser regarder par le Seigneur. Lui  nous regarde et cela, c’est une manière de prier. Te laisses-tu regarder par le  Seigneur ? Mais comment fait-on? Regarde le tabernacle et laisse-toi regarder…  c’est simple ! C’est un peu ennuyeux, je m’endors… Endors-toi, endors-toi ! Lui  te regarderas lui-même, Lui te regarderas lui-même. Mais sois sûr que Lui te  regarde ! Et cela est beaucoup plus important que le titre de catéchiste : cela  fait partie de l’être catéchiste. Cela réchauffe le cœur, garde allumé le  feu de l’amitié avec le Seigneur, te fait sentir que Lui te regarde vraiment,  qu’il est proche de toi et qu’il t’aime. Dans une des sorties que j’ai faites,  ici à Rome, lors d’une Messe, un monsieur relativement jeune s’est approché de  moi et m’a dit : "Père je suis heureux de vous connaître, mais moi, je ne crois  en rien ! Je n’ai pas le don de la foi ! ". Il comprenait que c’était un don. "  Je n’ai pas le don de la foi ! Qu’est-ce que vous me dites ? ". " Ne te  décourage pas. Lui t’aime. Laisse-toi regarder par Lui ! Rien de plus". Et cela  je vous le dis à vous : laissez-vous regarder par le Seigneur ! Je  comprends que pour vous ce n’est pas si simple : particulièrement pour la  personne mariée et qui a des enfants, c’est difficile de trouver un long temps  de calme. Mais, grâce à Dieu, il n’est pas nécessaire que tous fassent de la  même manière ; dans l’Église il y a variété de vocations et variété de formes  spirituelles ; ce qui est important c’est de trouver la façon convenable pour rester avec le Seigneur ; et cela est possible, c’est possible dans chaque  état de vie. En ce moment, chacun peut se demander : comment je vis “ce fait de  rester” avec Jésus ? C’est une question que je vous pose : "Comment est-ce que  je vis ce fait de rester avec Jésus, ce fait de demeurer en Jésus ? ".  Ai-je des moments durant lesquels je reste en sa présence, en silence, je me  laisse regarder par Lui ? Est-ce que je laisse son feu réchauffer mon cœur ? Si  dans notre cœur il n’y a pas la chaleur de Dieu, de son amour, de sa tendresse,  comment pouvons-nous, nous, pauvres pécheurs, réchauffer le cœur des  autres ? Pensez à cela !

 

2. Le deuxième élément est ceci. Deuxièmement : repartir du Christ signifie l’imiter dans le fait de sortir de soi et d’aller à la rencontre de  l’autre. C’est une expérience belle et un peu paradoxale. Pourquoi ? Parce  que celui qui met le Christ au centre de sa vie se décentre ! Plus tu t’unis à  Jésus et Lui devient le centre de ta vie, plus Lui te fait sortir de toi-même,  te décentre et t’ouvre aux autres. C’est le vrai dynamisme de l’amour, c’est le  mouvement de Dieu même ! Dieu est le centre, mais il est toujours don de soi,  relation, vie qui se communique… Ainsi devenons-nous, nous aussi, si nous  restons unis au Christ, Lui nous fait entrer dans ce dynamisme de l’amour. Là où  il y a véritable vie dans le Christ, il y a ouverture à l’autre, il y a sortie  de soi pour aller à la rencontre de l’autre au nom du Christ. Et cela c’est le  travail du catéchiste : sortir constamment de soi par amour pour témoigner de  Jésus et parler de Jésus, prêcher Jésus. C’est important parce que le Seigneur  le fait : c’est vraiment le Seigneur qui nous pousse à sortir.

 

Le cœur du catéchiste vit toujours ce mouvement de « systole –  diastole » : union avec Jésus – rencontre avec l’autre. Ce sont les deux  choses : je m’unis à Jésus et je sors à la rencontre des autres. S’il  manque un de ces deux mouvements, le cœur ne bat plus, ne peut plus  vivre. Le cœur du catéchiste reçoit en don le kérygme, et à son tour, il l’offre  en don. Ce petit mot : don. Le catéchiste est conscient qu’il a reçu un don, le  don de la foi et il le donne en don aux autres. C’est beau ! Et il n’en prend  pas pour soi un pourcentage ! Tout ce qu’il reçoit, il le donne ! Il ne s’agit  pas d’un marché ! Ce n’est pas un marché ! C’est un pur don : don reçu et don  transmis. Et le catéchiste est là, à ce croisement de dons. C’est ainsi  dans la nature même du kérygme : c’est un don qui génère la mission, qui pousse  toujours au-delà de soi-même. Saint Paul disait : « L’amour du Christ nous  pousse », mais on peut aussi traduire ce « nous pousse » par « nous possède ».  C’est ainsi : l’amour t’attire et t’envoie, te prend et te donne aux autres.  Dans cette tension le cœur du chrétien, en particulier le cœur du catéchiste, se  met en mouvement. Demandons-nous nous tous : est-ce ainsi que bat mon cœur de  catéchiste : union avec Jésus et rencontre avec l’autre ? Avec ce mouvement de  « systole – diastole » ? S’alimente-t-il dans la relation avec Lui, mais est-ce  pour le porter aux autres et non pour le retenir ? Je vous dis une  chose : je ne comprends pas comment un catéchiste peut rester ferme, sans ce  mouvement. Je ne comprends pas !

 

3. Et le troisième élément – trois  ‑  se situe toujours dans cette ligne : repartir du Christ signifie ne pas avoir peur d’aller avec Lui dans les  périphéries. Ici me vient à l’esprit l’histoire de Jonas, une figure  vraiment intéressante, particulièrement à notre époque de changements et  d’incertitude. Jonas est un homme pieux, avec une vie tranquille et ordonnée ;  cela l’amène à avoir ses schémas bien clairs, et à juger tout et tous en  fonction de ces schémas, de manière rigide. Tout est clair pour lui, la vérité  est celle-là. Il est rigide ! C’est pourquoi, quand le Seigneur l’appelle  et lui dit d’aller prêcher à Ninive, la grande ville païenne, Jonas n’y avait  pas le cœur. Aller là ! Mais j’ai toute la vérité ici ! Il n’a pas le cœur… Ninive est au-delà de ses schémas, elle est à la périphérie de son monde. Et  alors il s’échappe, il s’en va en Espagne, il s’enfuit, et il s’embarque  sur un navire qui va par là. Allez relire le livre de Jonas ! Il est bref, mais  c’est une parabole très instructive, spécialement pour nous qui sommes dans  l’Église.

 

Qu’est-ce qu’il nous enseigne ? Il nous enseigne à ne pas avoir peur de  sortir de nos schémas pour suivre Dieu, car Dieu va toujours au-delà. Mais  savez-vous une chose ? Dieu n’a pas peur ! Savez-vous cela, vous ? Il n’a pas  peur ! Il est toujours au-delà de nos schémas ! Dieu n’a pas peur des  périphéries. Mais si vous allez aux périphéries, vous l’y trouverez. Dieu est  toujours fidèle, il est créatif. Mais, s’il vous plaît, on ne comprend pas un  catéchiste qui ne soit pas créatif. Et la créativité est comme la colonne du  fait d’être catéchiste. Dieu est créatif, il ne s’enferme pas, et pour cela il  n’est jamais rigide. Dieu n’est pas rigide ! Il nous accueille, il vient  à notre rencontre, il nous comprend. Pour être fidèles, pour être créatifs, il  faut savoir changer. Savoir changer. Et pourquoi je dois changer ? Pour  m’adapter aux circonstances dans lesquelles je dois annoncer l’Évangile.  Pour rester avec Dieu, il faut savoir sortir, ne pas avoir peur de sortir. Si un  catéchiste se laisse prendre par la peur, c’est un lâche ; si un catéchiste  reste tranquille il finit par être une statue de musée ; et nous en avons  beaucoup ! Nous en avons beaucoup ! S’il vous plaît, pas de statues de musée !  Si un catéchiste est rigide il devient rabougri et stérile. Je vous le demande :  quelqu’un parmi vous voudra-t-il être un lâche, une statue de musée ou stérile ?  Quelqu’un a-t-il ce désir ? [Les catéchistes : Non !] Non ? Vraiment ? C’est  bien ! Ce que je vais dire maintenant, je l’ai dit bien des fois, mais cela me  vient du cœur de le dire. Quand nous, chrétiens, nous sommes fermés sur notre  groupe, sur notre mouvement, sur notre paroisse, sur notre milieu, nous restons  fermés et il arrive ce qu’il arrive à tout ce qui est fermé ; quand une pièce  est fermée, elle commence à sentir l’humidité. Et si une personne est dans cette  pièce, elle tombe malade ! Quand un chrétien est fermé sur son groupe, sur sa  paroisse, sur son mouvement, il est fermé, il tombe malade. Si un chrétien sort  dans les rues, les périphéries, il peut lui arriver ce qui arrive à des  personnes qui vont dans les rues : un accident. Bien des fois nous avons vu des  accidents de la route. Mais je vous dis : je préfère mille fois une Église  accidentée, et non une Église malade ! Une Église, un catéchiste qui a le  courage de courir le risque de sortir, et non un catéchiste qui étudie, qui sait  tout, mais toujours fermé : celui-là est malade. Et parfois, il est malade de la  tête…

 

Mais attention ! Jésus ne dit pas : allez, débrouillez-vous. Non, il ne  dit pas cela ! Jésus dit : Allez, je suis avec vous ! C’est cela notre  beauté et notre force : si nous allons, si nous sortons porter son Évangile avec  amour, avec un vrai esprit apostolique, avec vérité (parresia), Lui  marche avec nous, nous précède, – je le dis en espagnol  –  il nous “primerea”.  Le Seigneur nous “primerea” toujours. Désormais vous avez appris  le sens de ce mot. Et c’est la Bible qui le dit, ce n’est pas moi qui le dis. La  Bible dit, le Seigneur dit dans la Bible : Je suis comme la fleur d’amandier.  Pourquoi ? Parce que c’est la première fleur qui fleurit au printemps. Lui est  toujours “primero” ! Il est le premier ! C’est fondamental pour nous :  Dieu nous précède toujours ! Quand nous pensons aller loin, dans une extrême  périphérie, et nous avons peut-être un peu peur, en réalité Lui s’y trouve  déjà : Jésus nous attend dans le cœur de ce frère, dans sa chair blessée, dans  sa vie opprimée, dans son âme sans foi. Mais savez-vous une des périphéries qui  me fait si mal que j’en ressens la douleur – je l’avais vu dans le diocèse que  j’avais auparavant ? C’est celle des enfants qui ne savent pas faire le Signe de  la Croix. À Buenos Aires, il y a beaucoup d’enfants qui ne savent pas faire le  Signe de la Croix. C’est une périphérie ! Il faut aller là ! Et Jésus est là, il  t’attend, pour aider cet enfant à faire le Signe de la Croix. Lui nous précède  toujours.

 

Chers catéchistes, les trois points sont finis. Toujours repartir du  Christ ! Je vous remercie pour ce que vous faites, mais surtout parce que vous  êtes dans l’Église, dans le Peuple de Dieu en marche, parce que vous marchez  avec le Peuple de Dieu. Restons avec le Christ, – demeurer dans le Christcherchons à être toujours davantage une seule chose avec Lui ; suivons-le,  imitons-le dans son mouvement d’amour, dans son mouvement à la rencontre de  l’homme ; et sortons, ouvrons les portes, ayons l’audace de tracer des voies  nouvelles pour l’annonce de l’Évangile.

 

Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge Marie vous accompagne.  Merci !

 

Marie est notre Mère, Marie nous conduit toujours à Jésus !

 

Prions la Vierge Marie les uns pour les autres.

 

[Ave Maria]

 

[Bénédiction]

 

Merci beaucoup !

 

 


 

Des premiers catéchismes au tout récent «YouCat», Joël Molinario retrace l’histoire de ces manuels et les controverses qui ont entouré leur évolution

Histoire des catéchismes

LOUP BESMOND DE SENNEVILLE

Comment le catéchisme, perçu comme un signe de modernité au XVIe siècle, est-il devenu en quelques siècles le symbole d’une Église repliée sur elle-même ? Et cet ouvrage a-t-il pour rôle d’éduquer les chrétiens, ou contient-il la structure baptismale fondamentale, c’est-à-dire l’essence même de la foi ? Ces deux questions qui traversent l’histoire de l’Église sont au centre du dernier ouvrage de Joël Molinario. Elles forment une tension mise au jour avec clarté par le théologien, spécialiste de la catéchèse, maître de conférences au theologicum de l’Institut catholique de Paris, et directeur adjoint de l’Institut supérieur de pastorale catéchétique. Des premiers catéchismes, hérités des réformés, à YouCat publié l’an dernier, il retrace l’histoire de ces manuels, qui destinés aux enfants, qui destinés aux curés, et des controverses qui entourèrent leur évolution.

Imposé par le concile de Trente, soucieux de répondre au besoin de comprendre et « de trouver les mots justes de la foi par ailleurs vécue » , le « Catéchisme romain » ou « tridentin » fut approuvé par le nouveau pape Pie V en 1566, un peu moins de trente ans après l’invention du catéchisme par Luther, en 1529. Il s’agit à l’époque surtout d’aider les pasteurs à conduire les fidèles qui leur sont confiés. Mais les destinataires des différents catéchismes vont très vite s’élargir dans les siècles suivants, qui verront les manuels de ce type se multiplier : à partir du XVIIe siècle, les évêques de chaque diocèse rédigent et publient leur propre catéchisme. Devant cette profusion, le concile Vatican I (1869-1870) exprimera le souci de pouvoir disposer d’un catéchisme universel unique. Mais ce n’est que trente ans plus tard que Pie X, « pape du catéchisme », conçoit cet outil comme l’une des armes essentielles pour combattre l’ignorance des vérités chrétiennes. À l’époque, le pape cherche à amoindrir une méconnaissance du christianisme responsable, selon lui, de la « dépravation morale » qui gagne les pays occidentaux. Rapidement, la connaissance du catéchisme devient une nécessité pour accéder au salut.

Entre le XVIe et le XXe siècle, le moyen (apprendre le christianisme) est donc devenu une fin.

« Le catéchisme, l’aide donnée pour faire entrer dans le mystère de Dieu, s’est mué en un objectif final pour le pasteur : faire apprendre le catéchisme. La finalité du catéchisme est devenue l’apprentissage du catéchisme. La connaissance est assimilée à la connaissance du catéchisme » , constate Joël Molinario, qui résume en quelques lignes cinq siècles d’évolution. Sans éluder la crise traversée par le contexte catéchétique français dans les années 1960 et 1970. Le théologien prend également le temps d’analyser le discours capital du cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, lors de sa visite à Lyon en 1983. Une intervention dont les interprétations, à vif, furent souvent excessives. Crise de la catéchèse, problème des sources, primauté de la Révélation, structure théologale de la catéchèse : l’auteur décrypte point par point la conférence du futur Benoît XVI. Un texte souvent considéré comme une référence indispensable pour comprendre le Catéchisme de l’Église catholique, publié en 1992.

 



 


ARTICLE DU QUOTIDIEN LA CROIX DU 16 01 2013 : Pour parler de sexualité aux ados, des prêtres veulent être crédibles

Cliquez :  la-croix-16-01-2013-page-18-sexualite-ados.pdf la-croix-16-01-2013-page-18-sexualite-ados.pdf